in

Donner vie à un personnage

France Dargaud (2)

Selon moi, l’observation des personnes qui nous entourent ne me semble pas toujours d’une grande aide pour donner vie à un personnage de roman. Décrire la personne, pas seulement son apparence, comme l’explique l’excellent article de Daly : “les erreurs de descriptions des personnages”, que je vous invite à lire dans le menu Tutoriels, a son importante.

Pour donner vie à un personnage, personnellement, je m’appuie, en tant qu’astrologue amateur, mais sans tomber dans la caricature, sur l’astrologie humaniste. Si nous avons parfois l’intuition d’un personnage, n’est-ce pas, je vais tenter de vous démontrer ci-après comment, en s’intéressant aux signes du zodiaque, l’image solaire (le soleil en signe), l’émotivité (la lune en signe) et le tempérament (l’ascendant et Mars en signe) nous offrent la possibilité – en plus de dégager une allure physique parlante- de finaliser un personnage qui correspondra au schéma familier du lecteur.

Prenons l’exemple du héros ou de l’héroïne – dans un genre fantasy ou thriller ou même policier. À l’inspiration, les premières données qui vont aider à faire naître ce personnage seront, probablement, son courage, sa témérité, sa force physique, son entraînement sportif, etc., et la trame du roman permettra de révéler ces différentes caractéristiques. OK. Mais pour donner plus de couleur au “héros malgré lui”, à la femme “sportive et complexe”, ou encore au “policier tordu”, l’astrologie peut grandement nous aider.

Le héros malgré lui, un rôle parfait dans Gladiateur pour Russell Crowe.

Son image solaire : Russell est né un 7 avril (Nouvelle-Zélande), il est du signe du Bélier, 1er signe de feu – son front est plutôt large et carré au-dessus de sourcils épais qui soulignent un regard dur et sévère. Son menton est en pointe, avec une fossette, comme pour achever l’ensemble d’un visage ovale. Si sa corpulence se teinte d’une force physique musclée, c’est parce que sa planète Mars (son côté guerrier) se trouve également dans le Bélier. La position du soleil dans un signe correspond toujours à ce que l’individu envoie à l’extérieur ; on parle de l’image solaire, autrement dit, de l’effet vibrant du soi (soleil intérieur) sur les autres (ce que les autres captent de l’individu). Ici, nous avons une personnalité forte, ouverte et qui va de l’avant, avec une tendance enthousiaste, voire poussive, n’hésitant pas à se lancer à l’aventure de façon inconsidérée. Virtuellement, la personnalité semble marquée par une tendance à l’égoïsme (moi d’abord). Mais on découvre un premier élément qui permet de donner du corps au personnage que l’on désire créer – puisque là est le sujet de cet article. Ce signe solaire émet, sans en avoir conscience, une “vibration” que l’on peut ressentir mais sans se l’expliquer, à savoir que le “type Bélier” ne se sent pas vraiment à l’aise parmi la foule, dont il ne partage pas, très souvent, le mental collectif. Cette attitude trouve une explication par sa volonté de réussir, ou d’être un pionnier pour l’ensemble, et se traduit par sa manière d’être simple et direct dans son approche des choses. N’oublions pas qu’il est le signe qui démarre le 21 mars, en même temps que l’arrivée du printemps, au moment où tout s’éveille, où tout naît (ou renaît), ce qui le dote sensiblement de la capacité à discerner clairement les éléments essentiels des décisions importantes à prendre, pour lui-même, mais aussi pour ceux qui font ou deviennent membres de son clan. 

Son émotivité : Russell Crowe a sa Lune dans le signe du Verseau. Son nez est plutôt fin et anguleux, et le coin de ses yeux se plisse légèrement lorsqu’il sourit. A l’inverse, son regard se fait inquiet lorsqu’il est préoccupé. Sa Lune en Verseau va parler de la femme dans l’entourage (la mère). Elle est indépendante et libre.  Elle peut supporter de vivre au côté d’un homme pris par ses obligations, ses devoirs, contraint de s’absenter du foyer pour mieux y revenir se reposer, se confier, se sentir chez lui. Sur le plan de l’émotivité au sens large, sa lune en verseau enverra des signaux : laissant penser qu’il est un individu froid et distant. En réalité, il ne veut pas que le reste du monde l’approche de trop près, alors que dans le même temps, il ne peut empêcher autrui de se sentir attirer vers lui comme un aimant. Il paraît énigmatique ou mystérieux, certes, c’est sa réaction immédiate, pour justement préserver son intimité, et ce n’est que lorsqu’on a brisé cette barrière fragile, brillante, mais quelque peu glaciale, que l’on rencontre véritablement l’être qui se cache derrière une carapace “guerrière” dont l’imprévisibilité apparaît d’autant plus qu’il sera confronté à une situation prêtant à controverse. Il contrôle énormément ses émotions, mais si on a besoin de lui, il répond aussitôt présent, et fait tout son possible, exactement comme tous ses cousins Verseau, pour apporter son aide. 

Son tempérament : Russell Crowe est ascendant Verseau (comme avec sa Lune), il dispose d’un tempérament très original, doté d’idées aussi brillantes que soudaines. L’Ascendant révèle autre chose que le soleil intérieur, il est la persona : dans sa psychologie analytique, Carl Gustav Jung a repris ce mot pour désigner la partie de la personnalité qui organise le rapport de l’individu à la société, la façon dont chacun doit plus ou moins se couler dans un personnage socialement prédéfini afin de tenir son rôle social. En bref, nous parlons du Moi. Dans le schéma familial astrologique, l’ascendant révèle souvent l’un des éléments majeurs du caractère de la famille ou du clan. Le patriarche peut avoir le soleil en signe Verseau ou son axe lunaire. La dominante familiale parlera de faire preuve d’humanisme au sens large, tout en masquant son penchant à sa réticence sur l’idée de sacrifier son indépendance. Son grand rôle sera d’aider les autres mais sans jamais faire d’ingérence. Franchir cette ligne rouge augurera hélas le Chef inflexible, occasionnant d’autres conséquences imprévisibles.

Voilà notre héros malgré lui dans Gladiateur, à croire que le scénariste disposait de quelques connaissances astrologiques. A moins que l’acteur lui-même (et personnellement c’est ce que je crois) grâce à ses énergies vibratoires de naissance ait connecté quelque chose d’intangible avec le réalisateur du film au moment des auditions. Maximus (interprété par Russel Crowe) est un général romain (personnalité forte type Bélier), destiné à devenir le successeur d’un empereur, ce dernier le préférant à son propre fils (un empereur type Verseau libre de ses choix et d’une inflexibilité redoutable causant sa propre perte, puisque son fils l’étouffe sur son lit de mort). La femme de Maximus vit en Hispanie, seule avec son fils dans sa propriété (type de femme indépendante et prête à supporter l’éloignement de son mari pour mieux le retrouver). Après la mort de celle-ci, Maximus se perd lui-même et comme un Bélier qui renaît de ses cendres, devient un gladiateur. En aparté, celui qui renaît de ses cendres est assimilé au signe d’eau du Scorpion, et justement chez Russell, le plan de sa destinée (MC) de son thème natal astrologique est dans ce signe d’eau conjoint à son Neptune, planète représentant son idéal. 

Voici à présent la femme sportive et complexe, avec Kristen Stewart, excellente pour jouer dans la série Twilight, d’autant plus qu’elle est du signe du Bélier, avec une Lune en Balance et un Ascendant Gémeaux. 

Son image solaire : les écouteurs sur la photo la montrent comme désireuse de se tenir loin de la foule. Remarquez son front large et haut, ses sourcils appuyés et son regard inquiet.

Son émotivité : Sa lune est dans le signe des Balance. Tendance à l’hésitation, cherche l’amour avec un grand A, et j’en passe. Son type d’homme aura sa vénus en Balance, genre l’amoureux du zodiaque.

Son tempérament : Un moi double, parfait pour jouer une triangulaire amoureuse, grâce à cette facette des Gémeaux. A contrario d’un ascendant Verseau comme Russel, lorsque Kristen Stewart sourit (pour le rôle qu’elle tient), on retrouve le côté coquin ou séducteur ou malin des Gémeaux.

Au tour de notre policier tordu, un rôle parfait pour le fils de Clint Eastwood.

Son image solaire : Scott Eastwood est du signe du Bélier. Nous retrouvons le front haut – les sourcils froncés, la pointe du menton…

Son émotivité : Sa lune est en Lion. Cela lui confère un air supérieur combiné à une émotivité rayonnante et très magnétique. S’il en joue trop, il pourra sombrer dans le côté obscur – en opposition au Lion solaire. Il a tendance à prendre instinctivement les choses en main, il est parfait pour incarner un policier. C’est un meneur d’hommes, qui peut se montrer autoritaire et dogmatique.

Son tempérament : il est Ascendant Taureau, ce qui physiquement lui confère un cou large et court, à hauteur presque des épaules. Malgré lui, son moi lui confère le statut du charmeur du zodiaque. Il est physiquement très beau, sans être une beauté plastique, il dégage un charme singulier. Il n’en a souvent pas conscience, et comme il manque cruellement de souplesse parfois, cet atout irrésistible émanant de sa persona détonera forcément avec une forme de rudesse intérieure qui le caractérise. 

Voilà comment il est possible d’améliorer les descriptions de ses personnages.

J’espère que cet article vous aura plu et je vous invite à vous amuser, tout comme moi, en recherchant sur Astrothème les cartes du Ciel des acteurs ou actrices qui vous inspirent afin de voir quel genre de rôle ils incarnent dans les films. Vous serez certainement surpris… Merci de m’avoir lue.

QU'EN PENSEZ-VOUS ?

guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Rbt

ENFIN LIBRE : Grandir quand tout s’écroule de LEA YPI