in

L’AHADORYA, bulle au cœur de lumière

source

4e de couverture

Un frais matin d’été, Emma et Nathan, frère et sœur, découvrent une jeune femme inanimée sur les plages de la Côte d’Opale. Cette dernière, étrange et mystérieuse, se montrera vite suspecte et inquiétante…

Au terme d’explications douteuses, la jeune femme les mènera au cœur d’une fantastique cité cachée : L’AHADORYA.

Suite à cette fabuleuse découverte, la jeune femme, prénommée Pfince, formulera une curieuse requête à la fratrie…

Aidés de leur ami Hugo, Emma et Nathan devront faire face à de terribles révélations. La candeur des frangins restera-t-elle intacte ? Leur curiosité sera-t-elle fatale ?

Des pierres magiques, des reliques occultes, une prophétie qui dérange : Une aventure extraordinaire !

 

 

Petit mot de l’auteur

L’AHADORYA bulle au cœur de lumière est mon premier roman. Sorti à l’origine chez VFB Éditions en 2014, j’ai récupéré les droits courant 2023 et me suis alors lancé en tant qu’auteur indépendant. Aujourd’hui, “L’AHADORYA bulle au cœur de lumière” est de nouveau disponible !

 

Pour la petite histoire

L’inspiration pour ce premier roman m’est venue de souvenirs de mon enfance. Des souvenirs d’histoires que nous imaginions ma sœur et moi. Des histoires tantôt loufoques, comiques, tantôt dramatiques, voire trash, que nous nous racontions étant gamins. Nous avions des personnages récurrents (qui pouvaient mourir une dizaine de fois pour certains) et d’autres plus éphémères. Ces personnages nous ont suivi quasiment toute notre enfance ! C’est fou quand j’y pense.

 

D’un genre différent, d’une histoire différente, ressort une même valeur : la liberté

Au commencement du projet « L’AHADORYA », cet élément de liberté n’avait pas vraiment été pris en compte. Puis en avançant dans le « storyboard », je me suis aperçu que cette valeur prenait de plus en plus d’ampleur, pour au final, faire partie intégrante du texte.

La liberté joue un rôle majeur dans « TABALDAC et les îles du ciel » (mon second roman), puisque l’histoire entière tourne autour de cette thématique. Du début jusqu’à sa toute fin, le roman véhicule cette belle et grande valeur qu’est la liberté.

J’avais lu quelque part une phrase qui disait plus ou moins ceci :

Lorsqu’on écrit un livre, on écrit un bout de nous-mêmes… 

Maintenant, c’est à se demander si dans un éventuel troisième roman, il n’y aura pas un brin de liberté en trame de fond…

Néanmoins, je ne pense pas me relancer dans la création d’un autre roman. J’ai le sentiment d’avoir exprimé ce que j’avais à dire, d’avoir « offert au monde » ce que j’espère être de bons divertissements. J’ai comme une sensation de satiété à ce niveau-là. Il faut aussi avouer que tout le processus de création d’un roman est assez chronophage (Storyboard, écriture, relectures, mise en page…). En tant qu’auteur indépendant, il faut aussi rajouter à cela les phases de diffusions, de promotions… La création de la couverture, 4e de couverture ainsi que la réalisation des maquettes… Tout cela est bien entendu à votre charge. Il faut être multitâches ! Cela représente pas mal de boulot, mais c’est au final assez intéressant, stimulant et satisfaisant.

Cela dit, créer des nouvelles, micro-nouvelles, reste toujours d’actualité. Cela permet de faire fonctionner mon imagination, de jouer avec les mots, c’est également très stimulant.

losan-charo Novice

Écrit par Losan

Né en 87, j'habite le nord de la France, plus précisément dans le département de l'Oise.
J'aime les histoires, et l'envie d'en créer m'a très vite poussé à en écrire.
Mon univers c’est plutôt le fantastique / fantasy.
J’écris sérieusement depuis 2011. Avant j’écrivais pour m’amuser, parfois des choses sans queue ni tête ! Un jour, j’ai eu l’idée d'écrire un roman. Cette aventure enrichissante m’a plongé dans les recoins de mon imagination et j’ai adoré ça !

Années d’adhésion

QU'EN PENSEZ-VOUS ?

guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Artfichier Page Blanche

Comment j’ai remédié au syndrome de la page blanche

Tabaldac Pf

TABALDAC, et les îles du ciel